Le comité local du Congrès de Montréal à l’ouverture de MondaFest’

Chères amies, chers amis,

Comme vous le savez, le Congrès mondial d’espéranto de 2020 ne pourra avoir lieu en raison de la pandémie de COVID-19. Pour donner aux espérantistes la possibilité de s’exprimer, d’assister à des conférences, de profiter de concerts ou d’autres manifestations artistiques et tout simplement l’occasion d’être ensemble et de se soutenir mutuellement, la plupart des rencontres «physiques» et congrès ayant été annulés, l’Association mondiale d’espéranto (UEA), en collaboration avec E@I et Vinilkosmo, a mis sur pied un Festival mondial (MondaFest’ 2020). Il s’agit d’une série d’évènements virtuels du monde entier, d’une durée d’environ trois mois. Plusieurs évènements et congrès importants auront lieu dans le cadre de MondaFest’, dont Paralela Universo, NASK (cours nord-américain d’espéranto), IJK (congrès des jeunes espérantophones), SEP (marathon de programmation espérantophone), etc.

MondaFest’ commencera le 20 juin et finira le 20 septembre 2020 – des dates choisies pour leur symbolisme. Prenez note que le samedi 20 juin, dans le cadre de l’ouverture estivale de MondaFest’, le comité local du Congrès mondial de Montréal prendra quelques minutes pour saluer les personnes participantes, vers 13 h 00 UTC (9 h 00 du matin à Montréal). Nous vous invitons donc à participer à l’évènement historique que constitue ce premier Festival mondial d’espéranto, ainsi qu’à soutenir le comité local par votre participation – très importante à nos yeux. La participation est gratuite et Montréal fera quelques contributions importantes au Festival, dont un cinéma virtuel canadien, des conférences, etc. Notez aussi qu’aux dates qui auraient été celles du Congrès mondial à Montréal (du 1er au 8 août 2020) aura lieu le Congrès virtuel d’espéranto (Virtuala Kongreso de Esperanto, ou «VK»). Les membres de l’UEA pourront y accéder gratuitement.

Pour plus d’informations:

Cordialement,

Le comité local du Congrès de Montréal

Le Mondial d’espéranto 2020 à Montréal reporté à 2022 en raison de la pandémie de COVID-19

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Dernière mise à jour: 14 avril 2020

MONTRÉAL (QC), le 14 avril 2020 – Le 105e Congrès mondial d’espéranto, qui devait avoir lieu du 1er au 8 août 2020 au Centre Sheraton à Montréal, est repoussé à 2022 en raison de la pandémie de COVID-19, a annoncé par voie de communiqué l’Association mondiale d’espéranto, le 11 avril, à la communauté espérantophone internationale, mentionnant les nouvelles restrictions dévoilées récemment par le gouvernement du Québec. L’Association avait déjà indiqué, la semaine précédente, que le Congrès devrait être reporté à une date ultérieure étant donné la situation sanitaire mondiale.

«C’est bien sûr regrettable, mais la protection de la santé de toutes et tous est primordiale», affirme Normand Fleury, président du comité local assistant l’Association mondiale dans ses tâches d’organisation. «Les espérantophones du Québec et du Canada attendaient avec impatience ce Congrès, une occasion unique de rencontrer la diversité du monde par l’espéranto et de présenter l’apport culturel inestimable de cette langue au grand public.»

Le Congrès prévoyait un riche programme de conférences, de présentations artistiques et de visites de la région pour permettre aux espérantophones du monde entier de découvrir l’histoire et la culture d’ici. Plus de 800 personnes étaient déjà inscrites début mars, cinq mois avant l’événement. «Nous sommes heureux de pouvoir tout de même accueillir les congressistes dans deux ans», ajoute M. Fleury. Il était déjà prévu, depuis l’année dernière, que le Congrès de 2021 aurait lieu à Belfast, en Irlande du Nord.

Le premier Congrès mondial d’espéranto a eu lieu à Boulogne-sur-Mer, en France, en 1905. Jusqu’ici, seules les deux guerres mondiales avaient interrompu leur organisation. Un seul autre Congrès avait d’ailleurs été préparé sans pouvoir se dérouler à la date prévue: celui de Paris en 1914, annulé en raison du déclenchement de la Première Guerre mondiale. Signe des temps, l’Association envisage la mise sur pied cette année d’un événement entièrement virtuel diffusé mondialement et conservant une partie des éléments des Congrès classiques.

– 30 –

À propos de l’espéranto

L’espéranto, fort d’une tradition de 133 ans, est une langue construite visant à favoriser le rapprochement des nations et le respect de la diversité linguistique et culturelle. Publiée par son initiateur, L. L. Zamenhof, originaire de Białystok (Pologne actuelle), en 1887, elle n’appartient à aucun peuple en particulier. L’Association mondiale d’espéranto est un organisme indépendant qui vise à promouvoir sa connaissance et son usage dans le monde. Outre l’organisation de son Congrès mondial annuel, elle est notamment en relations officielles avec l’ONU et l’UNESCO.

Communiqué émis par le comité local d’organisation du 105e Congrès mondial d’espéranto: www.esperanto2022.ca. Pour plus de renseignements ou des entrevues: info@esperanto2022.ca

UEA prévoit de reporter le Congrès mondial d’espéranto

L’Association mondiale d’espéranto (UEA: Universala Esperanto-Asocio) prévoit de reporter le Congrès mondial d’espéranto à Montréal en raison de la pandémie de coronavirus. Plus d’informations (en espéranto): https://esperanto2022.ca/eo/uea-planas-prokrasti-la-montrealan-uk-on/

Comment s’inscrire au congrès

1) Visitez le site Internet de l’Association mondial d’espéranto (UEA): https://uea.org/kongresoj/alighilo

2) Remplissez le formulaire en ligne.

3) Payez directement à l’’UEA (carte de crédit, virement bancaire, compte UEA) ou par intermédiaire local (landa peranto). Au Canada, cet intermédiaire est KEA – l’Association canadienne d’espéranto. Pour contacter KEA: https://esperanto.ca/index.php/language/fr/assister-a-uk-2020/

Vous pouvez transmettre votre paiement à KEA par chèque, Interac ou PayPal par le site esperanto.ca. Profitez du rabais pour les inscriptions anticipées. Les enfants et les jeunes nés après le 31 décembre 1999, les accompagnants indispensables de personnes handicapées, les personnes invitées ou contribuant de manière importante au Congrès (avec l’accord des organisateurs) peuvent s’inscrire gratuitement. Notez qu’il est recommandé d’adhérer à l’UEA (70 CAD), afin de pouvoir bénéficier du rabais pour membres lors de l’inscription. Si vous vous inscrivez avant la fin de 2019, il faut adhérer pour l’année 2019 (et non 2020) pour que l’inscription puisse se faire avec le rabais pour membres.

Pour devenir membre, remplissez le formulaire suivant: https://uea.org/alighoj/alighilo

Bienvenue à Montréal!

Joyeuses fêtes du Comité organisateur local!

Chères amies, chers amis,

Nous vous souhaitons de très belles fêtes de fin d’année ainsi qu’une excellente fête de Zamenhof (en retard)!

Comme vous le savez déjà, du 1er au 8 août 2020, Montréal deviendra la capitale de l’espéranto, alors qu’elle recevra le 105e Congrès mondial d’espéranto, 110 ans après la visite de Zamenhof en Amérique du Nord. Saviez-vous qu’il s’était aussi rendu à Montréal? Découvrez-en plus dans l’édition spéciale de «La Riverego» pour la fête de Zamenhof! J’espère que le choix de notre pays comme hôte du plus grand événement d’espéranto de l’année vous inspire autant de fierté qu’à moi!

Au moment d’écrire ces lignes (19 décembre 2019), 353 personnes se sont déjà inscrites, et le Canada se situe au 2e rang selon le nombre d’inscrits, ce qui est d’ailleurs une situation assez bonne, étant donné qu’en général, un tiers du total des personnes participantes s’inscrivent lors de la première période. Nous attendons plus de mille congressistes — et nous espérons qu’un très grand nombre de personnes viendront du Canada! Si vous avez l’intention de participer (et j’espère bien que l’ensemble des membres de KEA et de la SQE seront de la partie!), je vous demande de vous inscrire dès maintenant, pendant la première période d’inscription, soit jusqu’au 31 décembre 2019. Sachez aussi que le budget artistique dépend du nombre de personnes inscrites lors de cette première période, donc plus nous aurons d’inscrits et d’inscrites avant la fin du mois de décembre, plus le programme artistique sera riche!

Deuxièmement, c’est avec fierté que nous annonçons le lancement d’un programme de bourses commun à KEA, à la SQE et au comité organisateur local! Le programme vise à appuyer les jeunes et les autres personnes qui auraient besoin d’une aide pour participer au Congrès mondial. Il y aura aussi un peu d’argent en plus pour les coûts de voyage ainsi que des bourses moins importantes pour soutenir la participation à des cours d’espéranto de courte durée qui auront lieu avant le Congrès (une série de cours à Montréal et une lors du congrès de l’ILEI — les enseignants et enseignantes espérantistes — à Québec). La date limite pour envoyer une demande de bourse est le 28 février. Pour en savoir plus sur le programme de bourses, visitez la page suivante: https://esperanto2022.ca/eo/stipendioj/

En plus des cours avant le Congrès, divers événements — espérantophones et non espérantophones — auront lieu autour de la période du Congrès. Lorsque vous planifierez votre voyage, évaluez donc aussi la possibilité de profiter de ces événements. Vous voudrez donc peut-être arriver un peu plus tôt à Montréal, ou en repartir un peu plus tard. Lisez la page suivante pour les découvrir: https://esperanto2022.ca/eo/eventoj-kursoj-cirkau-uk/

Je vous rappelle aussi que nos voisins du sud organisent aussi un court séminaire pour former les personnes participantes à l’organisation d’événements et pour appuyer l’élaboration du programme pour jeunes lors du Congrès. Ce séminaire aura lieu à Chicago du 17 au 20 janvier 2020 — il reste encore des places. Plusieurs bourses sont disponibles pour les personnes intéressées provenant des États-Unis ou du Canada. Inscrivez-vous! http://tinyurl.com/VEK-evento

Organiser le Congrès mondial d’espéranto est un grand honneur, mais aussi une très grande responsabilité et un travail de longue haleine pour le comité local organisateur et ses collaborateurs. Envisagez donc de vous proposer comme bénévole lors du Congrès — l’essentiel de l’aide nécessaire sera liée à l’administration (pour aider à enregistrer les congressistes, par exemple), vendredi, tout juste avant le début du Congrès. Découvrez les possibilités de bénévolat ici! https://esperanto2022.ca/eo/volontuli-kontribui/

Autre sujet d’importance: merci à tous ceux et celles qui ont déjà fait un don pour aider à faire du Congrès une réussite. Les dons seront d’une grande aide pour enrichir le programme artistique. Si vous n’avez pas encore fait de don, il est encore temps. https://esperanto2022.ca/eo/donacu/

Le deuxième bulletin («Dua Bulteno»), contenant tous les renseignements pertinents concernant les possibilités d’hébergement, les excursions spéciales avant et après le Congrès, ainsi que les visites prévues pendant la semaine du Congrès, sera bientôt disponible. Si vous avez les moyens de vous loger au Center Sheraton (où le Congrès aura lieu) au centre-ville, nous vous demandons de le faire, car si nous réussissons à occuper une certaine proportion des chambres disponibles, les locaux coûteront beaucoup moins cher au Congrès. Si vous ne pouvez pas vous permettre de réserver au Sheraton, de nombreuses possibilités s’offrent à vous, pour tous les budgets (dont des auberges de jeunesse). VOUS N’AVEZ PAS BESOIN D’AVOIR REÇU LE DEUXIÈME BULLETIN POUR VOUS INSCRIRE, n’hésitez donc pas à vous inscrire dès cette année. Voici comment: https://esperanto2022.ca/fr/sinscrire/

N’hésitez pas à faire circuler ce message à tout le monde, espérantistes ou personnes pouvant s’intéresser à l’espéranto! Il est aussi très important qu’il atteigne aussi tous les espérantistes du Canada qui ne seraient pas encore membres de KEA ou de la SQE. Vous remarquerez que notre site contient des informations non seulement en espéranto, mais aussi en français et en anglais, pour les personnes débutantes.

 

Cordialement,

Ĵenja Amis, secrétaire du comité organisateur local / responsable des communications / KEA: membre du conseil d’administration

Sur les traces de Zamenhof à Montréal, capitale de l’espéranto en 2020

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Langue internationale espéranto: sur les traces de Zamenhof à Montréal, capitale de l’espéranto en 2020

MONTRÉAL (QC), le 10 décembre 2019 – Les espérantophones de Montréal – et du monde entier – s’apprêtent à fêter le 15 décembre le 160e anniversaire de naissance Ludwik Lejzer (aussi connu en français comme Louis Lazare) Zamenhof, l’initiateur de l’espéranto, langue internationale construite visant à permettre une communication sur un pied d’égalité entre peuples de langues différentes, dont il a publié les bases en 1887.

Cet anniversaire revêt une importance particulière dans la métropole québécoise cette année, qui s’apprête à recevoir, du 1er au 8 août 2020, au Centre Sheraton, le 105e Congrès mondial d’espéranto. Organisé par l’Association mondiale d’espéranto, il s’agit du plus grand rassemblement annuel d’espérantophones, chaque fois dans un pays différent.

Le Congrès aura lieu pour la première fois au Québec, et pour la deuxième fois au Canada (après le Congrès de 1984 à Vancouver). Les Congrès mondiaux d’espéranto sont des événements d’une semaine qui attirent des personnes provenant de plus de 70 pays, tous se comprenant par l’intermédiaire de cette langue internationale et équitable. La venue du Congrès à Montréal avait d’ailleurs suscité l’appui de diverses personnalités, dont les Premiers ministres du Québec et du Canada.

Il s’agit aussi de la deuxième fois seulement que le Congrès aura lieu sur la côte est de l’Amérique de Nord. Le dernier Congrès dans cette région, en 1910 à Washington, avait justement attiré L. L. Zamenhof, qui avait fait le déplacement depuis l’Europe pour l’occasion. Il s’était par la suite rendu à Montréal, où résidaient des membres de sa famille. En plus des conférences, les participants auront donc aussi l’occasion, à la suite de Zamenhof, 110 ans plus tard, de découvrir la ville et la région lors de visites organisées dans le cadre du Congrès.

« La fête de Zamenhof est aussi l’occasion de sensibiliser les gens d’ici au phénomène mondial unique qu’est l’espéranto », explique Normand Fleury, président du comité organisateur local du Congrès. « Il est d’ailleurs encore le temps d’apprendre! L’espéranto s’apprend en général plus facilement que les autres langues », ajoute-t-il. Des cours pour espérantophones débutants seront organisés à Montréal et à Québec dans les jours précédant le Congrès et il existe plusieurs méthodes en ligne gratuites (Lernu.net, Duolingo.com, etc.). « Nous invitons tous les curieux à essayer, car ils auront l’occasion extraordinaire cet été de découvrir le monde de l’espéranto ici même à Montréal! », conclut M. Fleury.

-30 –

Ce communiqué est émis par le comité local d’organisation du 105e Congrès mondial d’espéranto: www.espeanto2020.ca

Pour de plus amples renseignements ou des entrevues: info@esperanto2022.ca 

Passage de flambeau de Lahti (Finlande) à Montréal pour le Congrès mondial d’espéranto en 2020

MONTRÉAL (QC), le 22 juillet 2019 – Montréal recevra, le 26 juillet 2019, lors du 104e Congrès mondial d’espéranto, à Lahti, en Finlande, l’étendard symbolique des Congrès mondiaux d’espéranto. La métropole québécoise recevra le 105e Congrès mondial d’espéranto du 1er au 8 août 2020, au Centre Sheraton. Au moins un millier de personnes sont attendues à Montréal. Le Congrès, organisé par l’Association mondiale d’espéranto, est une grande rencontre sociale et culturelle d’une semaine. Il réunit généralement de 1000 à 3000 espérantophones du monde entier pour des activités entièrement en espéranto, abolissant les barrières linguistiques entre participants. Ce sera la première fois qu’il se tiendra à Montréal et la deuxième fois seulement au Canada.

« C’est une grande fierté pour les espérantophones de Montréal, du Québec et du Canada que de recevoir cet évènement exceptionnel », affirme Normand Fleury, président du comité organisateur local du Congrès. « Son organisation témoigne de la vivacité de la langue ici même. Montréal, lieu unique en Amérique du Nord du point de vue culturel et linguistique, était un choix logique pour le retour du Congrès sur notre continent. »

Son thème sera: « L’ONU à 75 ans: dialogue et intercompréhension dans un monde en mutation ». Il vise à souligner la contribution des Nations Unies à la paix et au développement depuis sa fondation. « L’espéranto est aussi une manière d’amener le monde entier à Montréal, laissant entrevoir l’image d’une mondialisation plus équitable et plus inclusive envers les peuples. La démocratie linguistique doit faire partie intégrante de notre vision du développement durable », affirme Mark Fettes, président sortant – canadien – de l’Association mondiale d’espéranto.

Le Congrès comprendra des conférences sur une foule de sujets, allant de l’histoire aux langues, en passant par la politique, mais aussi des visites de la ville et des excursions hors de la ville pour faire découvrir la région aux congressistes. Les participants auront aussi notamment l’occasion de découvrir l’Ontario ainsi que l’est du Québec dans le cadre de voyages organisés spécialement pour eux.

L’espéranto, fort d’une tradition de 132 ans, est une langue construite visant à favoriser le rapprochement des nations et le respect de la diversité linguistique et culturelle. Elle n’appartient à aucun peuple en particulier. Le 26 juillet marquera la première publication de la langue par son initiateur, L. L. Zamenhof, originaire de Białystok (Pologne actuelle).

Pour une version PDF de ce communiqué, cliquez ici.

Montréal accueillera le Mondial d’espéranto en 2020

Montréal accueillera le 105e Congrès mondial d’espéranto

MONTRÉAL, QC – L’Association mondiale d’espéranto vient d’annoncer que Montréal accueillera, en 2020, le 105e Congrès mondial d’espéranto, annonce faite dans le cadre du congrès de cette année, à Séoul (Corée du Sud).

Le Congrès mondial d’espéranto, une activité culturelle d’une semaine, réunit de 1000 à 3000 espérantophones de partout au monde. Il a eu lieu chaque année depuis 1905, sauf pendant les deux guerres mondiales. Ce sera la première fois qu’il se tiendra à Montréal, et la deuxième fois seulement au Canada (après Vancouver, en 1984). Le dernier Congrès mondial organisé dans l’Est de l’Amérique du Nord a eu lieu en 1910, à Washington.

Cette annonce intervient dans la foulée de la Journée mondiale de l’espéranto, le 26 juillet, date qui correspond à la publication du premier document dans cette langue, il y a 130 ans, en 1887. Son initiateur, le Dr L. L. Zamenhof, inspiré par son expérience des conflits ethniques en Pologne, alors sous contrôle russe, a voulu créer une langue simple et logique, qui devait pour lui constituer un pont entre les nations et les groupes ethniques, pas en remplaçant les langues maternelles, mais en devenant une langue seconde partagée de par le monde.

L’espéranto a non seulement survécu, mais prospéré, et rassemble aujourd’hui une communauté internationale estimée à deux millions de locuteurs. Beaucoup accueillent chez eux ceux et celles qui partagent leur langue, et quelques-uns élèvent même des enfants dont l’espéranto est une des langues maternelles. L’Internet donne un nouvel essor à la langue, qui s’apprend de nos jours gratuitement grâce à des sites comme Lernu.net ou encore Duolingo.com, qui a lancé son cours d’espéranto il y a deux ans. Un million de personnes l’ont utilisé depuis.

« Nous sommes ravis de la venue du Congrès mondial en Amérique du Nord. Des centaines de milliers de Nord-Américains ont appris l’espéranto en ligne ces dernières années, grâce à des applications comme Duolingo », a affirmé le Dr Mark Fettes, président de l’Association mondiale d’espéranto et lui-même canadien, relevant l’importance de cette évolution pour la communauté espérantiste mondiale. « Nous espérons que le congrès les encouragera à venir vivre l’ambiance animée de nos rassemblements, où l’espéranto est utilisé pour tout: musique, théâtre, conférences de niveau universitaire ou réunions de travail », a-t-il ajouté.

« Il s’agit d’une grande chance pour Montréal d’être choisie comme ville hôte pour accueillir un congrès d’une telle envergure internationale, » a affirmé Yves Lalumière, PDG de Tourisme Montréal, soulignant l’importance économique de l’évènement. « Ce millier d’espérantophones que nous recevrons en 2020 généreront près de 4000 nuitées, contribuant ainsi à conforter la position de Montréal comme première ville d’accueil de congrès mondiaux en Amérique du Nord. J’en suis convaincu, les délégués du Congrès mondial d’espéranto apprécieront chaque minute de leur séjour dans notre métropole créative et vivante! ».

31 juillet 2017